/medias/image/15105577155ba9f1501e801.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Nicolas Bertemes - ESIRéseau de Septembre

ESIRESEAU du mois

-

05/09/2016

Interview de Nicolas Bertemes (PROMO 2007), ancien président de l'AMPAC. Interview réalisé par Amandine Mergel (promo 2016).
 
En 2007, tu t'investis à l'AMPAC en tant que Président! Qu'est ce qui t'a motivé à prendre les rênes de cette association?
Cela faisait 3 ans que j’étais membre actif de l’AMPAC, je voulais aller plus loin, mettre en place quelques idées que j’avais, cela m’a paru naturel. Depuis, je suis de loin en loin, mais pas toujours facile de trouver du temps.  Je trouve que ces dernières années ont été riches en évolution. Les équipes sont dynamiques, (les apéros ESIEC en France sont une très bonne idée par exemple). C’est très plaisant de voir que le réseau de notre école est assez actif. Je regrette les réactions parfois très critiques de certains anciens quand ils entrent en contact avec l’AMPAC. Ils oublient que nous aussi avons une vie de famille, une vie professionnelle et que nos journées sont aussi très remplies. Les portes de l’AMPAC sont grandes ouvertes aux bonnes volontés mais peu de monde franchit le pas. Je remercie les étudiants successifs d’avoir repris le relais depuis quelques années. Une dernière chose sur l’AMPAC, j’aimerais que quand Didier transmettra le flambeau (le plus tard possible Didier, ne te méprend pas !) on ait unE présidentE ! la dernière date de 2005 (Bonjour à toi Christine !), pour une école avec 50 % de filles, c’est peu représentatif.
 
Quel a été ton parcours avant l'ESIEC et pourquoi avoir choisi la filière packaging?
J’ai fait un BTS traitements des matériaux à Reims. L’ESIEC faisait partie des poursuites d’études potentielles après le BTS. Pour la petite anecdote, j’avais été refusé à l’ESIEC car mon dossier scolaire n’était pas exceptionnel (ceux qui m’ont connu en cours n’y trouveront rien d’étonnant)… En revanche j’avais cartonné pour l’examen du BTS, j’y suis donc allé au culot et ai demandé qu’ils reconsidèrent mon dossier. Je me suis fait allumer à l’entretien (plus de 90 minutes) mais j’ai bien défendu mon cas… J’en ai retenu qu’une décision n’est jamais figée et que celui qui ne tente rien n’a rien…
 
Aurais-tu un moment clé de tes années étudiantes  à nous faire partager?
Je me souviens d’une descente en rappel de l’école pour un film du gala, un apéro sur le toit (l’échelle pour y accéder a été bizarrement mise sous clé ensuite), avoir vidé un extincteur pour un départ de feu sur le parking  et la K’fet transformée en piscine... certains dossiers ne sont toujours pas sous le coup de la prescription alors je les garde pour le moment !  J’ai passé 4 ans à franchement m’amuser… bon en échange de ça, j’y ai justement passé 4 ans au lieu de 3 ! L’arrivée dans le monde du travail a été assez rude au début !
 
Tu es diplômé en septembre 2007, qu’as-tu fait depuis ?
Et bien comme annoncé plus haut j’avais passé 4 années éreintantes, j’ai donc commencé par prendre 4 mois sabbatiques pour préparer 2 concours… que j’ai échoués avec brio ! J’ai donc commencé à chercher du travail en 2008 et j’ai décroché un CDI en mars 2008 aux achats packaging dans le groupe Bongrain (maintenant Savencia) où je travaillais pour 4 usines en France. Je n’avais jamais pensé  travailler dans l’agroalimentaire  mais je voulais un poste aux achats, c’était l’occasion. J’ai pu manipuler les chiffres, les budgets et les négociations pendant 3 ans. J’ai découvert les fonctions transversales et ça a été très formateur. En 2011, j’ai été recruté par l’entreprise Marie (groupe LDC) comme responsable de l’innovation packaging sur un périmètre de 13 usines. J’y suis depuis 5 ans.
 
Et le futur ?
Clairement 2016 est l’année familiale pour moi, elle a commencé avec  l’arrivée de ma fille le 1er janvier et j’ai pris un temps partiel à 80% pendant 6 mois pour passer du temps avec elle (au passage je recommande cette étape  à tous les futurs papas : c’est un droit que l’entreprise ne peut vous refuser et de toute façon, votre N+1 sera gagnant car vous faites 100 % de votre taf pour 80% du salaire !). On verra en 2017 comment s’oriente ma carrière…
 
Peux-tu nous parler d'un projet dont tu es fier ?
Dans mon premier poste, j’ai dû gérer tout le projet de mécanisation d’un emballage fromager : quand j’ai annoncé 600 K€ de gain d’achats pour des investissements de 300 K€ et que j’ai eu les félicitations du CODIR pour la gestion du projet, ça marque quand on débute dans sa carrière … et ça motive à bloc.
 
Qu'est ce qui te plait le plus et le moins dans ton métier?
J’ai toujours eu des postes transversaux, je rencontre sans cesse des interlocuteurs nouveaux et j’ai la chance d’avoir des projets de nature très différentes (Développement,  logistique, schémas industriels, analyse de la valeur, test consommateur, recherche, achat de machine…). Il faut sans cesse gérer de l’inédit, c’est ce qui me porte. De plus, j’ai une grande autonomie dans mes déplacements, je peux bouger quand je suis enfermé trop longtemps ou au contraire me poser quand il faut. C’est un équilibre important à trouver.
En revanche, je me dis que mon métier consiste à mettre sur le marché des emballages qui se retrouvent très vite à la poubelle, cela me semble parfois futile. Je ne suis pas sûr que, dans quelques décennies, j’en retirerai de la fierté en expliquant à mes petits-enfants ce que je faisais avant…
 
Comment vois-tu l'emballage du futur?
Comme beaucoup de monde (je l’espère en tout cas), j’aimerai que l’emballage du futur soit écologiquement vertueux et s’inscrive dans une économie circulaire digne de ce nom. Evidemment cela ne devra pas se faire au détriment de la fonctionnalité. Je suis content de voir certaines entreprises jouer franchement le jeu, j’ai en tête la démarche des biscuits St-Michel (où travaille Fabien Guyot, promo 1994), ils sont vraiment investis et innovants.
 
Bientôt 10ans que tu es diplômé, seras-tu présent au gala 2017?
Normalement oui, j’essaye aussi de convaincre ma femme ! (promo 2007 également !). J’en ai eu un avant-gout cette année avec les 10 ans de la promo 2006, j’ai pris plaisir à voir que malgré les cheveux en moins et les kilos en plus, les gens sont restés globalement les mêmes. Petite dédicace au groupe de la promo 2011 avec qui j’ai eu plaisir d’échanger et qui reste fidèle au gala chaque année.
 

Un petit message pour tes  anciens camarades qui liront peut être cette interview?
Au nom de la promo 2006, je m’excuse auprès des tables qui étaient à coté de nous au gala de cette année. Les serveurs étaient lents et vous laissiez vos bouteilles de Champagne sans surveillance, grave erreur !
Désolé aussi si certains spectacles étudiants ont été perturbés par cette même promo 2006 mais nous on s’est bien marré ! En réparation vous pouvez envoyer vos demandes de stage et PFE à Nico, Sam, Tim. Ils se feront un plaisir de vous embaucher ( je donne les portables et les adresse mail en MP !)
:)
Enfin quelques messages privés :
NM : désolé, j’ai encore zappé le mois de juin cette année. Je suis un boulet !
EP : pour le mois d’aout, finalement ça ne va pas être possible, ce n’est que partie remise !
 
Cette e-interview touche à sa fin, souhaites-tu rajouter quelque chose?
Oui, quand j’étais président de l’Ampac, j’avais proposé de rémunérer les anciens qui répondaient aux interviews, c’est toujours d’actualité ?
 

896 vues Visites

Commentaires2

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

ESIRESEAU du mois

Mois partenaire Beiersdorf - ESIRéseau du mois - Jérôme Lerouge

User profile picture

Noélie LATASTE

12 mai

1

ESIRESEAU du mois

ESIRéseau du Mois AUTAJON - Patrice Guillaume

User profile picture

Didier RODENAS

17 octobre

ESIRESEAU du mois

ESIRéseau du Mois SAICA - Laetitia WEKSTEEN

User profile picture

Etienne LE MAROIS

14 novembre

1