/medias/image/15105577155ba9f1501e801.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Henri Saporta - ESIRéseau de Mai

ESIRESEAU du mois

-

03/05/2016

Interview d’Henri Saporta (directeur des rédactions d'Emballages Magazine) réalisé par Noélie Lataste (promo 2017).
 
Vous êtes diplômé de l’Institut pratique du journalisme (IPJ). D’où vous est venue cette vocation pour la presse ?
La curiosité et le goût du partage. Le journalisme permet de découvrir de nombreux univers, de faire des rencontres et de rendre compte des bonnes comme des mauvaises nouvelles en veillant à rester objectif.
 
Quel a été votre parcours une fois diplômé ?
Comme beaucoup de journalistes, j’ai commencé par des piges et des remplacements. J’ai eu l’occasion de rencontrer des acteurs, des animateurs, des présentateurs de télévision, des artistes confirmés et des débutants, d’assister à des premières, des vernissages et des projections ou encore de faire des reportages dans un service d’urgence à l’hôpital, dans un aéroport ou dans une usine de recyclage. Il n’y a pas de limites. Les sujets sont venus avec les contacts et les propositions. C’est la magie de ce métier.
 
Qu’est-ce qui vous a attiré vers le monde de l’emballage ?
J’ai découvert l’emballage en répondant à une annonce pour le mensuel Emballage Digest. J’ai rapidement écris un article sur une fardeleuse de nouvelle génération et j’ai visité ma première verrerie. J’ai immédiatement accroché. Christian Pottier, le patron de la revue, m’a fait confiance et je suis tombé dans le grand bain de l’emballage et de l’industrie. Cet univers m’a tout de suite passionné mais mon entourage se demandait bien comment on pouvait faire une revue sur l’emballage… On me pose toujours la question aujourd’hui alors qu’Emballages Magazine a été créé en 1932 et compte environ 50 000 lecteurs.
 
Qui sont ces lecteurs d’Emballage Magazine ? Qu’est que vous essayez de leur apporter ?
Une revue professionnelle s’adresse par définition à des professionnels. Nous nous adressons aux fournisseurs de matériaux, d’emballages et de machines, aux utilisateurs que sont les marques et l’industrie et toutes les activités connexes. Emballages Magazine met en relation l’offre et la demande. L’information doit être précise, rigoureuse et factuelle. Vérifier les chiffres et indiquer les échelles de référence est sans doute le plus complexe. Emballages Magazine a pour particularité d’être un spécialiste dans l’emballage et un généraliste de la consommation et de l’industrie. Comme aucun secteur d’activité n’échappe à l’emballage, Emballages Magazine doit suivre une multiplicité de spécialités pour une multiplicité de lecteurs tout en traitant les grandes tendances et l’actualité. L’emballage est, en outre, un marqueur sociologique très fort et une réserve inépuisable de polémiques et d’idées reçues. L’information professionnelle est, au final, un formidable outil de veille, très accessible et pas cher.
 
Que répondez-vous aux personnes qui vous demandent ce qu’est un packaging ?
Expliquer ce qu’est un packaging revient à rendre visible ce qui est devenu invisible et banal au fil du temps. Tout le monde sait ce qu’est une voiture mais il est difficile de faire comprendre qu’une bouteille de vin, un flacon de parfum, une caisse en carton ondulé ou une boîte de médicaments sont des emballages et que ces emballages sont indispensables. L’emballage relève souvent de la métonymie : c’est cette figure de style qui fait que l’on achète des yaourts et non des pots de yaourt. Et pourtant le consommateur se retrouve bien avec un pot de yaourt vide après consommation. C’est tout le paradoxe de l’emballage.
 
Selon vous, qu’est-ce que l’on attendra d’un ingénieur packaging de l’ESIReims dans les années à venir ?
Outre les compétences techniques mais aussi réglementaires et la connaissance des principales fonctions de l’emballage, la première qualité d’un diplômé de l’ESIReims pourrait bien être la diplomatie. Logistique, conservation, mode d’emploi, ergonomie, marketing, image de marque, environnement, réglementation, relation avec les consommateurs : l’emballage concentre toutes les contraintes de l’entreprise. Il faut donc satisfaire toutes les attentes, intégrer tous les refus, faire avec les incompréhensions, réussir l’impossible, tenir des délais de plus en plus courts : un vrai métier de diplomate. Et d’ingénieur.
 
Y a-t-il un packaging qui vous a particulièrement marqué ? Pourquoi ?
Ruben Rausing, le fondateur de Tetra Pack, a défini l’emballage moderne en une formule : “Un bon emballage doit permettre d'économiser plus qu'il ne coûte”. Le Conseil national de l’Emballage souligne que le juste emballage se définie par la nécessité de ses fonctions. Bien utilisé, l’emballage évite le gaspillage. Le pot de yaourt avec son opercule thermoscellé rempli en Form Fill Seal (FFS) à haute cadence est, pour moi, une merveille de technologie. C’est, en outre, un savoir-faire français.
 
Quelles sont vos relations avec l’AMPAC et l’ESIReims ? D’un point de vue extérieur, quelles sont nos forces et nos points à améliorer ?
Les spécialistes de l’emballage gagneraient à faire connaître leur spécialité. Le marketing, l’informatique, le commercial, la R&D, le bureau d’étude : toutes ces fonctions sont bien identifiées. Comme les spécialistes de l’emballage sont à la frontière de plusieurs disciplines, c’est à l’AMPAC de créer une identité commune et de faire vivre un réseau d’anciens dans la durée.
 
Avez-vous un conseil à donner aux futurs diplômés et aux anciens?
Le diplôme n’est que le début de l’aventure. Il faut toujours se tenir en éveil, s’informer et se former en permanence pour se remettre en cause. Lire la presse, et la presse professionnelle en particulier, est un bon début.
 

2251 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

ESIRESEAU du mois

Mois partenaire Beiersdorf - ESIRéseau du mois - Jérôme Lerouge

User profile picture

Noélie LATASTE

12 mai

1

ESIRESEAU du mois

ESIRéseau du Mois AUTAJON - Patrice Guillaume

User profile picture

Didier RODENAS

17 octobre

ESIRESEAU du mois

ESIRéseau du Mois SAICA - Laetitia WEKSTEEN

User profile picture

Etienne LE MAROIS

14 novembre

1